1 / 15

09.50 – 10.30 « Nature et quartiers urbains »
La végétalisation des quartiers urbains avec et par leurs habitants.

Comment redonner une place centrale à la nature et aux espaces verts dans des quartiers urbains anciennement industriels et souvent très denses, où la plupart des habitants ont un contact très réduit avec la nature?

Les bénéfices de la nature en ville ne sont plus à démontrer. Ils sont d'ordre écologique, mais répondent également à des besoins sociaux, et notamment celui d'avoir un cadre de vie agréable. Etant donné son impact paysager positif, elle peut aussi jouer un rôle en matière d'attractivité économique.

Un peu partout dans le monde, les initiatives se multiplient pour développer la nature et la biodiversité en ville. Cette dynamique peut être portée par les autorités publiques locales, qui ont bien sûr un rôle central à jouer, mais afin de développer la nature au niveau micro-local (une rue, une place, un espace semi-privé, une friche à l'abandon,…), il est essentiel de travailler avec les habitants et les acteurs associatifs. Dans ce contexte, les acteurs publics ont donc un rôle un peu différent à jouer : d'une part, sensibiliser la population quant aux bénéfices de la nature en ville, et d'autre part, encourager et aider les habitants et acteurs de quartier à participer aux efforts de végétalisation.

Les partenaires SUN ont testé certaines pratiques émergentes en matière de végétalisation urbaine participative, depuis l'organisation d'appels à projets citoyens de à Liège, Verviers et Eupen, jusqu'à la création de potagers communautaires à Heerlen et à Genk.

Ces différentes expériences ont également été l'occasion d'observer à quel point elles pouvaient favoriser les rencontres au sein d'un quartier, et donc avoir un impact très intéressant en termes de cohésion sociale.